La thérapie systémique familiale

La thérapie systémique familiale considère les troubles du membre d’un groupe comme un symptôme du dysfonctionnement du groupe – généralement la famille (parents, fratrie,..). Son but est d’apporter une lecture différente du problème et de redonner à la famille ses capacités de fonctionnement.

La thérapie familiale systémique se révèle très pragmatique dans le sens où elle étudie les actions et réactions de chacun des membres de la famille pendant la séance « dans le présent ».

 Elle est apparue au début des années 60 à l’école Palo Alto. Elle vise à décoder les interactions verbales et émotionnelles du groupe via des jeux de rôles, la linguistique, les théories de la communication ou encore l’analyse transactionnelle.

La thérapie familiale systémique se révèle très pragmatique dans le sens où elle étudie les actions et réactions de chacun des membres de la famille pendant la séance « dans le présent ».

La thérapie familiale systémique s’appuie sur les concepts suivants :

  • L’approche systémique : la famille est un système vivant, organisé et adaptable.
  • La communication paradoxale : dans la communication d’une famille, les relations se font souvent sous le mode du » doubble bind » (injonctions contradictoires pour lesquelles aucune réponse satisfaisante n’est possible).
  • Le patient désigné : une des personnes de la famille est identifiée comme problématique et devient porteur de la symptomatologie du groupe. C’est l’homéostasie du système familial.
  • La notion de circularité et de multicausalité.

La thérapie familiale me permet d’accompagner les enfants et les adolescents en prenant en compte le système dans lequel ils évoluent.

famille en contre jour